Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 La coquille plate, caractéristique de l'escargot de Quimper.



Espèce protégée aux niveaux national, européen et international, figurant sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, l’escargot de Quimper ne court pas les rues.

 

 

 

Et pourtant hier, sur le chemin de la Cascade, une voie communale que nos lecteurs connaissent bien, là où il avait déjà croisé une salamandre, Penhars infos a trouvé, coup sur coup, trois « Elona quimperiana » autrement appelé « escargot de Quimper ». Si, si, ça existe, et pour le dossier scientifique, cliquez ici.  



Des coquilles plates

En fait, Penhars infos n’a rencontré que trois coquilles vides. Trois coquilles plates, caractéristiques de l’escargot de Quimper. On le voit bien sur la photo en les comparant au gros escargot commun. Le plus étonnant est le trou ou l’ombilic, de l’autre côté de la coquille, autour duquel s’enroulent les spirales.

 

L’avis des lecteurs

Si ce n’est pas l’escargot de Quimper, il lui ressemble beaucoup. Penhars infos aimerait connaître l’avis des lecteurs. Qu’ils disent aussi s’ils ont rencontré cette « Elona quimperiana » en Bretagne, en Galice ou au pays basque.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel Le Bigot 28/05/2009 10:33

pas de doute, c'est bien lui...allez faire un tour sur Wikipédia et vous trouverez toutes les caractéristiques de cet animal qui.... lancé a plein vitesse mérite le qualificatif d'élégant... relativement fréquent dans notre région , il vit dans les vieux tronc dont il se nourrit mais (l'animal fait son difficile) ne supporte pas les essences acides du type pins, eucaliptus...