Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

C'est qui qui part avec son baluchon sur le dos ?


Bien sûr que personne ne se lance dans la politique par ambition personnelle, bien sûr que le président veut modifier les institutions pour donner plus de pouvoir au parlement, bien sûr…

 

Bien sûr que Penhars infos n’a pas de carte de presse et qu’il dit beaucoup de sonneries avec sa bouche. Et qu’il va en dire encore. « Dire », ici, ne signifie pas « proférer », Penhars infos est bien trop sérieux, mais « rapporter ce que les politiques ont proféré ». « La matière est abondante », comme l’écrivait Molière.

 

Chers lecteurs, vous savez que la moitié des départements, dont le Finistère, va renouveler ses sénateurs le 21 septembre prochain. Que le Finistère a quatre sénateurs. Un UMP, Alain Gérard qui se retire et trois PS. François Marc, à nouveau candidat, Yolande Boyer qui aurait aimé se représenter mais que le parti a boudé ou bouté après son échec aux municipales à Châteaulin et Louis Le Pensec qui se retire.

 

Au PS, chamailleries

La gauche, que l’on dit parfois « unie », voudrait bien garder ses trois sénateurs. Elle pouvait l’espérer avant les élections municipales. Après le basculement à droite de plusieurs villes moyennes du département, le collège des grands électeurs, composé à 95% de conseillers municipaux, a bien changé. Ce sera plus dur, ce qui n’empêche pas nos socialistes de se chamailler, exactement comme pour les municipales.

 

Ou comme au plan national. On y retrouve les courants Royal, Delanoë, Fabius, etc. Armelle Huruguen, brillamment réélue au conseil  général s’est trouvée proprement court-circuitée. Ou encore, la liste de candidats, adoptée par le bureau fédéral 29, a été refusée par les militants qui en ont proposé une autre, avec la même tête de liste.

 

Les Verts

On pouvait penser que dans la logique d’union de la gauche, une place sur la liste était envisageable pour les Verts. Surtout après leur beau succès aux municipales de Quimper. Pas du tout. Personne ne le souhaite. L’union est loin d ‘être une sinécure. On ne tire pas (encore) dans les couloirs mais on place ses pions en choisissant ses po(s)tes. Il y aura une liste des Verts aux sénatoriales, menée, murmure-t-on par Jean-Pierre Bigorgne.

Toujours à gauche, il faut en plus se rappeler que Christian Troadec, maire de Carhaix, a aussi annoncé sa candidature.

 

A l’UMP, dissidences.

L’éventuelle possibilité d’obtenir au moins deux sièges de sénateur dans le Finistère rend l’UMP toute folle. « J’y vais, j’y vais, c’est moi ». Et l’on assiste à une bagarre entre les jeunes et les vieux, menée par les vieux. Hélène Tanguy, maire du Guilvinec et Joël Marchadour, maire de Ploudaniel, clament aujourd’hui, dans la presse papier « Nous pensons que la nouveauté ( parlant des jeunes maires Agnès Le Brun à Morlaix et Philippe Paul à Douarnenez), synonyme d’inexpérience, ne constitue pas un atout pour les sénateurs ».

Et v’lan. En assurant que si Paris ne les place pas premier et deuxième de la liste UMP, ils présenteront leur propre liste. De quoi donner des idées à d’autres que Penhars infos connaît bien, des jeunes et des vieux et de foutre le caca.

 

Le centre aussi

Dans cette course vers un siège pour six ans, il n’est pas pensable que les centristes laissent passer leur chance. Ils ont un certain poids dans le département. « C’est bouclé », a affirmé Michel Canévet, maire de Plonéour-Lanvern. Il ne manque que la déclaration officielle.

 

Les Quimpérois

Depuis sa création fin mai 2007, Penhars infos a écrit 59 articles sur la « vitalité » de la vie politique quimpéroise. Vous pouvez les (re)lire en cliquant sur la rubrique « politique » à gauche de l’écran. Pour vous, Penhars infos en a fait une sélection.


« Bernard Poignant otage des Verts », « Mairie de Quimper : résultats du premier tour », « UMP Quimper : les p’tits loups tiquent », « Et les yeux dans yeux… sans peur du lendemain », « Mairie de Quimper : une course d’obstacles pour les femmes ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article