Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos


Penhars infos se fera un plaisir d'ausculter la liste des " grands électeurs ".



On ne parle que de ça ! Le Finistère fait partie de la moitié des départements français qui vont renouveler leurs sénateurs en septembre.

 

Tout le monde connaît le rôle du sénat. Et ça ne sert à rien… que Penhars infos vous l’explique. Le coût du sénat ? Penhars infos est fâché… avec les chiffres. Le mode d’élection du sénat ? Ah, voilà un sujet qui mérite qu’on le décortique.

 

« Ils » vont élire en septembre 343 sénateurs, douze de plus qu’en 2004. Quatre pour le Finistère. « Ils », ce sont les « grands électeurs ». On en compte environ 150000 en France. Vous les connaissez car ce sont des personnes que vous avez élues au suffrage universel. Les députés, les conseillers régionaux, les conseillers généraux et municipaux. Auxquels s’ajoutent, éventuellement, leurs délégués.

 

Première conclusion : Alain Gérard, sénateur sortant du Finistère, n’est pas un grand électeur car les sénateurs ne sont pas élus au suffrage universel. Bernard Poignant est un grand électeur, non pas parce qu’il est député européen mais parce qu’il est maire de Quimper.

 Les élus des élus

Les conseillers municipaux et les délégués des conseils municipaux  représentent 95% des « grands électeurs ».

 

Un conseil municipal composé de neuf ou onze membres envoie un délégué au « collège électoral » (l’ensemble des grands électeurs du département). Trois délégués pour un conseil municipal de 15 membres. Cinq délégués pour un conseil de 19 membres, sept pour un conseil de 23 membres et 15 délégués pour un conseil de 27 et 29 membres.

 

9000 habitants et plus

Dans les villes de 9000 habitants et plus tous les maires et conseillers municipaux sont grands électeurs « de droit ». Pour Quimper, ça fait déjà 49. Mais en plus, dans les villes de plus de 30000 habitants, les conseils municipaux élisent des délégués supplémentaires en appliquant la règle de un délégué par tranche de 1000 habitants au- dessus de 30000. A Quimper, cela fait environ 35 délégués supplémentaires qui vont être élus en juillet.

 

Qui peut être délégué supplémentaire ?

Normalement, toute personne jouissant de ses droits civiques et inscrite sur la liste électorale doit pouvoir être candidate pour l’élection des délégués et des suppléants. Dans les faits, les différents partis composant le conseil municipal vont proposer leur liste et les délégués seront élus à la proportionnelle.

 

Armelle Huruguen, conseillère générale et municipale devra, en plus, se choisir un(e) autre délégué(e)

 

L’enjeu pour le Finistère

Il sera intéressant de consulter la liste des « grands électeurs » dès qu’elle sera publiée par la préfecture. Notre département compte actuellement trois sénateurs PS et un sénateur UMP. Suite aux dernières élections municipales qui ont vu plusieurs villes moyennes basculer à droite  et malgré le passage de droite à gauche à Quimper et à Pont L’Abbé,  la droite pourrait obtenir deux sièges de sénateur et le PS en perdre un.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article