Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

undefined

Tour à tour, ils ont été victime et premier secours.

 

Un groupe d’élèves de quatrième du collège Max-Jacob à Quimper a suivi, hier et ce matin un stage de secourisme pour l’obtention du diplôme de Prévention Secours civique niveau 1.

 

Dans cette formation de douze heures qu’ils ont suivie avec beaucoup d’attention, ils ont été guidés par Yannick Autret, médecin urgentiste à Quimper et par Christine Loy, infirmière dans l’établissement. Une partie théorique mais surtout beaucoup d’exercices pratiques où les jeunes ont joué tour à tour les rôles de victime et de premier témoin sur les lieux.

 

Sans panique

Les élèves ont retenu les gestes à faire, ceux qui sauvent dans les premières minutes d’un malaise cardiaque, par exemple. « Monsieur, vous m’entendez ? Serrez moi la main. Ouvrez les yeux ». Appeler les secours, regarder s’il y a du sang autour de la victime, s’assurer qu’elle respire, en basculant sa tête en arrière. Comment la mettre en position latérale de sécurité.

 

Le défibrillateur
Le médecin urgentiste a insisté sur la technique du massage cardiaque. « 30/2, retenez bien ce deux chiffres ». Trente massages énergiques, les bras bien tendus, suivis de deux ventilations par le bouche à bouche. « C’est très fatigant mais ça peut sauver des vies ». Puis il leur a montré l’utilisation du défibrillateur qu’on devrait trouver petit à petit dans tous les lieux publics.

undefined

Le docteur Yannick  Auffret avait apporté un défibrillateur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques 06/02/2008 17:53

C'est une très bonne initiative.On peux regretter que ce genre de cours ne soient pas obligatoires au collège et lycée.