Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

undefined 
Allain Le Roux, adjoint au maire, chargé de Ergué-Armel, ne figurera pas sur la liste UMP de Marcelle Ramonet.
 
Suite du feuilleton UMP à Quimper . Allain Le Roux, adjoint au maire, chargé du quartier de Ergué Armel, annonce qu’il ne veut pas figurer sur la liste menée par Marcelle Ramonet, aux prochaines élections municipales.
 
 
Pas plus que Benoît Lecomte, l’adjoint au maire, chargé des finances. Patatras ! C’est plus qu’anecdotique. C’est la preuve que les querelles UMP-RPR-DL-et autres partis de droite, qui ont commencé peu après le décès du député André Angot , ne sont pas à la veille de s’éteindre. André Angot avait comme attaché parlementaire Allain Le Roux et la suppléante, Marcelle Ramonet, avait assuré la fin de la mandature.
 
La crise a éclaté en 2002 quand Marcelle Ramonet (DL et imprégnée des idées de Madelin), une des premières adhérentes au nouveau parti, l’UMP, a obtenu l’investiture des instances nationales pour les législatives contre Benoît Lecomte (RPR), le poulain du sénateur maire, Alain Gérard.
 
Une bonne surprise pour qui
Pour bon nombre d’adhérents RPR, « purs et durs », l’élection de Marcelle Ramonet fut considérée comme une captation d’héritage. Quoi qu’elle fasse, la nouvelle députée restait "l’usurpatrice". Les lecteurs fidèles de Penhars infos savent tout ça. Sa défaite aux dernières législatives, contre J-J Urvoas, fut une bonne surprise, peut-être pas seulement pour le PS.
 
Nous voici maintenant à l’orée de la campagne pour les municipales où résonne encore le « tout sauf Marcelle ». Un choix d’une petite partie de la droite. Marcelle Ramonet a proposé une place sur sa liste aux candidats de droite sur les trois cantons de Quimper. Marie-Christine Coustans, à Penhars et Jean-Yves Bozec à Kerfeunteun ont accepté. Allain Le Roux, à Ergué, a décliné l’offre. Il préfère, dit-il, se consacrer à son canton. Où une demande, légitime, de création d’un collège pourrait fort bien brouiller les cartes. Un coup de poker.
 
Les jeunes « pousse-toi de là »
Dans ce feuilleton, Penhars infos allait oublier les jeunes UMP, longtemps muets. Par le truchement de Guillaume Menguy, conseiller municipal, ils ont fait récemment savoir, dans la presse papier, qu’ils n’avaient pas voulu se déclarer pour Allain Le Roux ou pour Marcelle Ramonet comme tête de liste UMP aux  municipales. Une vraie langue de bois.
 
Qui, parmi les observateurs de la vie politique quimpéroise, ignore qu’ils sont « fans » d’Allain Le Roux, le toujours secrétaire UMP de la 1e circonscription du Finistère ? Et quand il ajoute que « Marcelle Ramonet est ultra libérale », reprenant, sans le savoir, les mêmes mots utilisés par Piero Rainero (PC), le jour de la présentation de l’ossature de la gauche rassemblée, c’est du savonnage de planche. De quoi, sûrement, faire hésiter les électeurs du centre, sociaux et chrétiens démocrates, indispensables pour un succès électoral chez nous.

Du tout bon pour le MoDem, le PS et les Verts.

Nota bene : La bannière tricolore à l'ouverture de Penhars infos est tape à l'oeil, n'est-elle pas ? Ce sera corrigé après le weekend.
Pendant la campagne électorale, Penhars infos vous offre un lien direct avec tous les sites créés par les partis pour cette campagne. Cliquez.
 
 
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article