Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

DSC-0006-copie-1.JPG 
 
Dans un « communiqué de presse » posté aujourd’hui mercredi, sur son blog, Ludovic Jolivet, UMP, adjoint chargé des sports, annonce qu’il retire sa candidature à la candidature sur le canton de Quimper 2, Ergué-Armel, Ergué-Gabéric.
 
Il explique qu’il fait ce choix parce que il doit prendre la direction de la campagne de Marcelle Ramonet pour les prochaines municipales. On le savait. Et que l’investiture de Marcelle fut ô combien difficile à obtenir. Mais il justifie sa décision « par responsabilité, parce que les circonstances nécessitent parfois des reculs apaisants ».
 
Etre responsable
Tilt ! Des reculs apaisants … « Qu’est ce que cela veut dire ? » ( Molière, dans « Les Fourberies de Scapin »). Il cause trop ou pas assez. Puis il continue : « Je n’ai aucune amertume ni le sentiment de me sacrifier. Mais tout simplement d’être responsable ». Sniff ! Mais à quelle fontaine s’abreuve-t-il ? On dirait du Sarko, version Guaino. Poignant, non ?
 
En séchant discrètement une larme, les fidèles lecteurs de Penhars infos se sont rappelé qu’Allain Le Roux, l’ « adversaire » malheureux à l’investiture UMP pour les municipales contre Marcelle Ramonet, était justement l’adjoint chargé du quartier de Ergué-Armel et qu’il avait lui aussi posé sa candidature à la candidature pour ce même canton. Qu’il était également le secrétaire UMP de la circonscription de Quimper-Fouesnant.

Clarifier la situation
Ce que les lecteurs ignorent, enfin certains seulement, est que jeudi dernier s’est tenue une « mémorable » réunion des militants et responsables de cette 1e circonscription. Pas vraiment jolie jolie, où Allain le Roux et Ludovic Jolivet et leurs gardes se sont affrontés à coups de statuts. Où beaucoup se sont un peu échauffé la bile pour le bien être de l'Union ».
 
On devrait connaître lundi les candidats de droite pour les trois cantons de Quimper et fin janvier, les 49 noms de la liste pour les municipales. Une harmonie officielle entre le RPR, le Nouveau Centre, les divers droite, le parti radical valoisien…, sous l’étiquette UMP.
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article