Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

Un flot dévastateur de candidat(e)s à la candidature pour les élections municipales et cantonales 2008 envahit Quimper-Korentin, la cité du roi Gradlon. « Combien de morts ? », va demander la presse nationale, comme pour l’ouragan de 1987.
 
« J’y vais, j’y vais, ne me retenez plus les amis, Penhars infos a parlé de moi ! » Et hop, un candidat pour le canton 1 de Quimper centre et Kerfeunteun. C’est Christian Le Bihan, président de l’OPAC, nouveau centre, et « trophée » de Marcelle Ramonet, UMP (DL), 1e adjointe, ancienne députée et possible tête de liste pour les municipales.
 
Le canton de Quimper 1
Et hop, un autre candidat pour le canton de Quimper 1. C’est Jean-Yves Bozec, UMP (divers droite), adjoint au maire, chargé de Kerfeunteun et des questions européennes, sympathisant de « Convergences », l’association créée pour soutenir Allain Le Roux, UMP-RPR, adjoint au maire, chargé d’Ergué Armel, possible tête de liste pour les municipales, candidat pour les cantonales sur le canton de Quimper 2, Ergué Armel et Ergué Gabéric.
 
Sur le canton de Quimper 1 Kerfeunteun, il y a déjà Jean-Louis Gagnepain, UMP, adjoint au maire chargé de l’emploi et des entreprises, ami de Marcelle Ramonet, et qui a gagné son poste de conseiller général contre Jean-Claude Joseph PS, ancien 1e adjoint de Bernard Poignant, et battu aux élections municipales et cantonales de 2001.
Désavoué par son propre parti pour « insuffisances de résultats dans son canton » (sic), Jean-Louis Gagnepain va annoncer ces jours-ci un retrait de sa candidature aux cantonales qui semblait naturelle.
 
Les non-dits
Si les lecteurs ont tout compris, c’est bien. Entre les lignes, encore mieux. Car il reste à évoquer la candidature de Bernard Poignant (PS), le duo Isabelle Le Bal - Pierre Donnars (MoDem), le choix définitif de André Guénégan, nouveau centre, les relations Verts – UDB, la possibilité d’un candidat PS dissident aux cantonales sur Quimper 2, pour la création d’un collège à Ergué Gabéric et la candidature des « non politiques ».
 
Un dernier mot. Des trois adjoints chargés des quartiers, Penhars, Kerfeunteun, Ergué Armel, seule Karine Arz, l’adjointe chargée de Penhars, n’a pas annoncé, ou pas encore, une éventuelle candidature.
 
.
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article