Autour du monde

Météo

Publié par ARC

oct07-344.jpg
Patrick Clermont, le directeur de la MPT de Penhars et Roselyne, une des secrétaires.


 
Quelques semaines après son entrée en fonction comme directeur de la MPT de Penhars, Patrick Clermont, malgré son emploi du temps surchargé, a trouvé un moment pour répondre aux questions de Penhars infos.
 
 
Patrick, quelles sont tes premières réactions dans ta découverte du quartier, de ses habitants et de la Maison ?
 
-         J’ai trouvé un quartier dynamique, avec beaucoup de monde, beaucoup de structures et de nombreuses associations. Les responsables, les adhérents et les bénévoles de ces associations viennent me dire combien ils sont heureux que la MPT ait à nouveau un directeur pour qu’elle puisse fonctionner « à fond ». Souvent ils ajoutent qu’ils s’y sentent bien, comme s’ils voulaient me convaincre.
-         J’ai trouvé aussi un quartier où on a commencé la rénovation urbaine. Dédensifier un peu le secteur, améliorer le cadre de vie, apporter de nouveaux équipements, c’est bien.
 
 
Comment fonctionne la MPT, et avec quel budget ?
 
     -    Actuellement, huit personnes travaillent à la MPT. Dans quelques mois, nous serons dix. Nous sommes en cours de recrutement d’un animateur culturel et nous allons
embaucher un autre animateur pour le secteur jeunesse.
 
Le budget de la MPT est de 555000 €. La part de la ville de Quimper se monte à 450000 € pour les salaires, le fonctionnement et les véhicules. 40000 € viennent des activités adultes, 7000 € des activités enfants et 6000 € des cotisations. Le Conseil général et le Contrat urbain de cohésion sociale versent des subventions spécifiques pour certaines activités.
 
Qui fréquente régulièrement la MPT ?
 
-         Nous avons environ 800 adhérents dont 165 qui fréquentent le secteur jeunesse. Et parmi ces jeunes, 35% de filles. Les adultes viennent de tout le quartier mais aussi des autres quartiers de Quimper et des communes environnantes. Les jeunes viennent plutôt de Kermoysan Kergestin. Mais nous avons une volonté d’ouverture, d’élargissement de recrutement pour que la MPT soit la maison du quartier tout entier. Cela peut se faire grâce à un partenariat avec le collège Max-Jacob où passent tous les ados du secteur.
 
Comment vois-tu l’évolution de la MPT ?
 
      -    Toujours l’ouverture. Le programme de la rénovation urbaine prévoit la livraison de la deuxième tranche de la nouvelle MPT en 2009-2010. Deux bâtiments. Un pôle adultes avec en particulier une grande salle qui sera consacrée à toutes les formes de danses. A côté, une vraie salle de spectacle qui, avec nos partenaires traditionnels, Très Tôt Théâtre, la New school, va donner une autre dimension à notre Maison. Le public sera non seulement quimpérois mais cornouaillais.
 
 
L’assemblée générale de la MPT aura lieu le samedi 17 novembre, à 9h30.
        
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article