Autour du monde

Météo

Publié par ARC

  A gauche, Jean-Jacques Urvoas (PS), le nouveau député. Au centre, en blanc, André Guénégan (Nouveau Centre), candidat à la mairie, Alain Gérard, sénateur maire. A droite, Armelle Huruguen (PS), possible candidate à la mairie et Marcelle Ramonet (UMP) qui vient de faire connaître sa candidature à la candidature. (Archives ARC).
 
Ce n’est pas un départ volé. Mais l’annonce de la candidature de Marcelle Ramonet à la candidature pour la tête de liste aux prochaines municipales a surpris ses « amis » politiques qui ont trouvé son attitude quelque peu « cavalière ».
 
Quand Marcelle Ramonet, battue aux dernières législatives et toujours 1ère adjointe au maire de Quimper va rencontrer ses petits camarades, aujourd’hui, peut-être, ils ne vont pas lui faire une haie d’honneur. Ils sont grognons grognonnes (voir dans la presse papier de samedi dernier). Ô, vierges effarouchées, êtes vous si tendres en politique pour ignorer les astuces du métier ? Depuis sa défaite, vous n’avez pas été tendres pour celle qui fut votre étendard pendant des années. Ni en privé, ni en public, ni dans vos blogs.
 
Une feinte surprise
Battue et abattue, Marcelle a retrouvé son dynamisme, sa « foi ». A la suite, fort probablement de promesses faites par vos instances nationales. Vous le savez et ça vous énerve. Mais pourquoi feindre d’être surpris ? Le sénateur maire, Alain Gérard, n’a pas encore annoncé officiellement sa décision. Et alors ? Tout Quimper sait que Allain Le Roux, adjoint chargé d’Ergué-Armel et secrétaire UMP de la circonscription est candidat à la mairie de Quimper. Et quand il se dit « navré d’avoir à annoncer sa candidature dans ces conditions »(Le Télégramme) et qu’il s’effacerait immédiatement si Alain Gérard repartait pour un mandat, on pense à un gag.
 
Convergences et divergences
Benoît Lecomte, 4éme adjoint, chargé des finances et du budget, est aussi candidat. Mais il a l’élégance de reconnaître que la position de Marcelle  Ramonet est légitime. Trois candidats pour l’UMP. C'est le désordre. Mais il y a, en plus, les partenaires de droite.
 
André Guénégan, 2éme adjoint, Nouveau Centre, est candidat. Isabelle Le Bal, MoDem, 7éme adjointe, est candidate. La création de l’association « Convergences » quand on a travaillé ensemble pendant sept ans est la reconnaissance que, manifestement, il existe des divergences qu’on essaie de cacher.
 
« Les valeurs de la République »
Le 21 septembre, à 18h30, à l’Orangerie de Lanniron, Bernard Poignant, député européen, un des chefs de l’opposition au conseil municipal de Quimper et Jean-Jacques Urvoas, nouveau député de la première circonscription, organisent un cocktail pour fêter l’anniversaire de la proclamation de la République en 1792. Mais ce jour-là, à peu près à la même heure, n’y a-t-il pas un conseil municipal en mairie de Quimper ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article