Autour du monde

Météo

Publié par ARC

 41105-010.jpg
L'arrivée en novembre 2005 de Maurice Leven, le chef de chantier et des ouvriers chargés de la préparation de la démolition de la tour L3. (Archives ARC).
 
 
 
Après l’appel d’offres auquel ont répondu quatre entreprises, c’est à la STPI qu’a été attribué le chantier de la première tranche de démolition à Kermoysan.
 
La STPI, la société des travaux publics d’Iroise basée à Guilers, a déjà travaillé dans le quartier. C’est elle qui, en 2006, a assuré la déconstruction et la démolition de la fameuse tour L3. Un travail de précision qui avait fasciné les habitants. Tous les jours, ils étaient nombreux à suivre, photographier et filmer l’avancée du chantier. (Voir le diaporama de Penhars infos).
 
148 logements à démolir
Cette première tranche de démolition concerne les 42 logements de la tour d’Anjou, 66 logements rue de Picardie et 40 rue de Vendée. Le chantier sera installé à partir de septembre, en commençant sans doute par la rue de Picardie. La déconstruction, c'est-à-dire le tri et l’évacuation de tout ce qui se trouve dans les appartements (bois, plastiques, carrelage…) prendra entre deux et trois mois. L’abattage lui-même, tour et immeubles, prendra un mois et demi. Tout devrait être terminé en juin 2008.
 
Alors, dans la poursuite du plan de rénovation urbaine, pourront commencer les reconstructions et la deuxième tranche du chantier de démolition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article