Autour du monde

Météo

Publié par ARC

juin07-360.jpg
La chapelle St-Yves, dans le quartier du Corniguel.
 
 
On peut parler de « profanation », s’indigne Pierre Jaouen, prêtre de la paroisse Ste-Claire de Penhars, secteur dont dépend la chapelle St-Yves du Moustoir, dans le quartier du Corniguel.
 
 Si la chapelle est désaffectée depuis le 1er janvier 2002, personne ne peut ignorer que ce fut un lieu de culte. La grande croix est toujours fixée au pignon de l’édifice. Il y avait des vitraux, un harmonium, l’ancien tabernacle. Hier, jeudi, ils ont été cassés. Tout a été saccagé et sans doute en plusieurs « visites », au cours de la journée.
 
C’est un voisin qui a alerté le prêtre après avoir découvert le tabernacle dans un chemin. Sur les lieux il a pu constater que les deux verrières de chaque côté de la grande porte avaient été complètement détruites. Du verre très épais. Laissant un passage aux vandales. Une profanation qui a choqué les habitants du quartier.
 
La police a lancé une enquête. On ne connaît pas encore de réaction officielle de l’Evêché en partie propriétaire de la chapelle, avec la paroisse qui en assure l’entretien. Le bâtiment fut un moment en vente, en février 2005.
 

juin07-355.jpg
L'intérieur de la chapelle, après le passage des vandales

juin07-361.jpg
Tous les vitraux ont été saccagés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article