Autour du monde

Météo

Publié par ARC

juin07-311.jpg

Pour des raisons techniques et de sécurité, le cirque Zavatta n'a pas pu dresser son chapiteau sur le Terrain Blanc.

 
Un face à face un peu houleux s’est déroulé hier matin, sur le parking du Terrain Blanc à Kermoysan, entre la caravane du cirque Zavatta et les forces de police.
 
Sans doute à la suite d’un accord trop vite donné  aux responsables du cirque par un élu quimpérois. Lundi après-midi, fixées aux lampadaires du quartier, des affiches annonçaient un spectacle de cirque, jeudi soir, sur le Terrain Blanc. Affiches qui ont été enlevées, mercredi matin, par les services municipaux.
 
Forts de leur autorisation, les artistes sont arrivés très tôt, jeudi, à Kermoysan. Caravanes et semi-remorques. Ils ont trouvé un terrain entièrement grillagé. Impossible d'y pénétrer pour dresser le chapiteau. Après des discussions avec les forces de l’ordre et un responsable de la mairie, arrivés rapidement sur les lieux, la caravane a dû finalement s'en aller vers midi.
 
Les règles pour un cirque
 
Un cirque ne peut pas s’installer où il veut ni quand il veut. Pour des questions de sécurité, des problèmes techniques, eau, électricité, et de capacité du site. Les professionnels du spectacle connaissent ces règles. Il leur faut déposer un dossier à la mairie, longtemps avant la date prévue pour leur passage. A Quimper, c’est une commission spéciale qui décide, pour l’année et en fonction des demandes, quel cirque est retenu et dans quel site. Le cirque Zavatta avait essayé de passer dans l’urgence.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article