Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Les 3 immeubles de Penanguer, 24, rue Paul-Borrossi

Les 3 immeubles de Penanguer, 24, rue Paul-Borrossi

Dans le cadre de la rénovation urbaine à Kermoysan commencée en 2006, il y a eu deux projets de déconstruction/reconstruction : celui des rues de Picardie/Vendée plus la tour L3 rue le l'Île de Man (en tout 362 logements) et celui des Oiseaux et de Penanguer (en tout, 237 logements). La démolition des Oiseaux est terminée, celle de Penanguer est en phase de lancement.

 

L'OPAC de Quimper-Cornouaille a proposé une réunion aux 75 derniers locataires pour leur expliquer comment se passerait pour eux le choix d'un nouveau logement et le déménagement pris en charge par l'office.

 

D'abord, il n'y a pas de date buttoir. On prendra le temps qu'il faudra. Pour les Oiseaux, où il restait 107 locataires, ça avait pris deux ans. La date limite était celle de la construction de l'EHPAD qui va commencer à la rentrée. Ici, il n'y a pas pour le moment de projet sur le site de Penanguer.

 

Les premiers logements sociaux sur le quartier

Les immeubles de la rue Paul-Borrossi ont été construits en 1957, les plus anciens logements sociaux à Kermoysan. 105 appartements, du T1au T5, rez-de-chaussée +4 étages sans ascenseur.  Des problèmes d'acoustique, même après la rénovation en 1995. Actuellement, 57 logements sont occupés. Les rencontres personnelles avec chaque famille pour mieux cibler leur souhait vont commencer en septembre.

Les conditions de relogement des 75 derniers locataires de Penanguer

Le relogement de chaque famille est réalisé dans le cadre d’une concertation étroite, au cas par cas

1. La cellule relogement mène un entretien au domicile des locataires afin d’analyser la situation et de recueillir leurs souhaits. A l’issue de cet entretien, un dossier de demande de logement est constitué. Ces entretiens débuteront en septembre 2019.
2. Lorsqu’un logement (en adéquation avec les souhaits et la situation familiale des locataires) se libère au sein du parc, la candidature passe en commission d’attribution. L’OPAC s’engage à réserver un relogement prioritaire aux locataires des immeubles concernés dans le respect d’un loyer net équivalent au m2 de surface habitable.

3. Si la famille accepte le logement proposé, la date du déménagement est arrêtée. L’OPAC prend en charge financièrement le déménagement (frais de déménagement, accès aux énergies...)
4. Une visite est effectuée quelques semaines après l’installation des locataires dans leur nouveau logement pour s’assurer que tout se passe bien.

Dossier remis aux locataires

Les logements qui seront proposés sont sur tous les secteurs de Quimper mais aussi dans les 75 communes où l'OPAC dispose de logements.

(92% des locataires des Oiseaux avaient souhaité rester sur le quartier de Penhars).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article