Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Photo archive Penhars Infos

Photo archive Penhars Infos

Quand Ludovic Jolivet, maire de Quimper et président de QBO, a annoncé vendredi dernier qu'il quittait Les Républicains pour s'inscrire chez AGIR, proche de LaREM, il savait qu'il allait déclencher des réactions diverses. Un choix assumé, sûrement, en pensant aux prochaines élections municipales. Pas sûr, du tout, qu'il ait fait le bon choix.

 

Je pensais titrer " Fin de carrière pour Ludovic Jolivet et son équipe ! ". J'ai adouci mon titre mais je pense toujours que Ludo ne sera pas notre prochain maire et qu'il a plombé par sa décision la possibilité de responsabilités dans une équipe municipale prochaine pour Georges-Philippe Fontaine, adjoint chargé des finances, pour Philippe Calvez, adjoint chargé de la vie associative et pour Valérie Lecerf Livet adjointe chargée de Penhars et cheville des LR de la circonscription.

 

Des réactions très dures

A l'annonce de l'abandon du radeau LR par leur maire, quelques jours après le naufrage de la liste qu'il avait soutenue aux élections européennes, les Quimpérois les plus gentils ont éclaté de rire, grassement. D'autres ont réagi de façon beaucoup plus agressive. Par oral, par écrit. Fortement, très fortement. Des mots très durs sur les réseaux sociaux.

 

Jolivet n'a pas pris sa décision tardive sans compter sur des garanties venues " d'en haut " c'est à dire de l’Élysée sans doute puisque Karim Ghachem, PS En Marche, conseiller régional et conseiller municipal d'opposition reconnaît dans Le Télégramme de demain, que les têtes de listes  LaREM et associés seront choisies par Paris.

 

Ouvertement, LaREM quimpéroise, centre, centre-droit, gauche aussi... fait les yeux doux à Guillaume Menguy, adjoint chargé de l'urbanisme qui, lui aussi, a quitté LR, en septembre, expliquant qu'il n'approuvait pas la ligne droitière imposée par Wauquiez. C'était bien avant les élections européennes. Et son choix a été respecté à défaut d'être toujours compris. Le résultat des élections et la démission de Wauquiez, ce soir, montrent qu'il avait quelques raisons.

 

Quel apport à LaREM ?

Que Menguy aux prochaines élections municipales mène une liste centre/droit républicaine, c'est cohérent. Avec deux atouts : son expérience de deux mandatures de conseiller municipal et sa connaissance des dossiers. Si de là-haut, à Paris, on désigne Ludovic Jolivet pour Quimper, La REM se retrouve avec un sparadrap après ce revirement. Même avec son expérience. Pas sûr que son arrivée donne des chances supplémentaires à Emmanuel Macron dans sa conquête des villes de France. 

 

Il devrait y avoir une liste LR aux prochaines municipales. Ils trouveront 49 noms ? Si les Verts les Verts les Verts (3 Verts, vous avez vu ?) avec le PS, l'UDB, le PC, les forces de gauche (!) pouvaient s'arranger encore mieux que d'habitude (!) y'a un angle de tir. Quant à la vie dans la mairie de Quimper jusqu'aux prochaines élections ... " Protégez-nous Saint-Corentin ". Ambiance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gé Bamboo 03/06/2019 07:22

Gé Bamboo un vote qui le ramenera dans l'oubli total au plus vite

Loic Philippon 03/06/2019 07:17

Mon cher penhars infos la politique est un art où malgré les pires comportements de ses acteurs ceci n’empêche pas qu’ils soient réélus. C’est fort de ce précepte que Ludovic Jolivet a agit.bien qu’il s’en défende il est devenu un politicard de la pire espèce. Prêt à tout pour conserver le pouvoir.