Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Émilie Coiteux, comédienne et à l'origine de ce projet, le metteur en scène Eric Rulliat, Yuna Le Floc'h, comédienne

Émilie Coiteux, comédienne et à l'origine de ce projet, le metteur en scène Eric Rulliat, Yuna Le Floc'h, comédienne

Cinq comédiennes, neuf rôles, une résidence à la MPT de Penhars pour un travail de création théâtrale et, samedi 20 janvier au Terrain Blanc, l'aboutissement de ce projet. " En Corps " est une adaptation libre de " A mon âge je me cache encore pour fumer " de l'auteure algérienne Rayhana.

 

Dans une hammam, des femmes parlent de tout : de leur féminité, de leur corps, de la politique, de leur condition de femmes, de la politique  ...". " Un texte qui envoûte et qui choque, qui nous fait solidaires du rire aux larmes "  dit Émilie Coiteux, actrice, qui a su motiver toute une bande de comédiennes  autour de ce texte. Et de le monter. " Notre travail, ajoute-t-elle est issu d'une recherche de mise en espace mêlant la danse et l'interprétation théâtrale ".

 

Le metteur en scène est Eric Rulliat avec le coup d’œil féminin de Nolwenn Tschiember. Pour lui, ce groupe d'actrices est d'une grande richesse par sa diversité. Sur des thèmes bien dans l'actualité, il reconnaît que leur travail a été d'une grande sincérité. Émilie Coiteux terminera : " Plus le travail avance, plus on trouve de choses, plus on a envie de continuer ". ... création d'une compagnie, lancement d'une tournée ... ? 

 

Samedi 20 janvier à 20h au Terrain Blanc.Entée libre. Pour le thé à la menthe et les gâteaux, venir à 19h30. Il serait bien d'appeler la MPT de Penhars pour réserver. Après le spectacle, échanges avec le public.  A cause de la force du texte, le spectacle est interdit aux moins de 13 ans.

 

Le collectif : Delphine Kéravec, Nadia Hacini, Bilor, Yuna Le Floc'h, Émilie Coiteux, Yann Couapel, Eric Rulliat, Nolwenn Tschiember. Partenaire : la MPT de Penhars.

Photo Sabrina Dupuy

Photo Sabrina Dupuy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article