Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Cassandra et Ismaïl élèves de troisième au collège Max-Jacob

Cassandra et Ismaïl élèves de troisième au collège Max-Jacob

Ils n'auraient jamais pensé demander à effectuer leur  " stage de 3ème " à la Maison des services publics de Penhars. Et pourtant, après trois jours à tourner dans les différents services, Cassandra et Ismaïl sont enthousiastes et pourraient revoir leurs projets d'orientation professionnelle.

D'une durée de 3 à 5 jours consécutifs ou non, individuellement ou collectivement, le stage de 3e est obligatoire. Conventionné et non rétribué, il se déroule durant l'année hors vacances scolaires. Ce stage donne à l'élève l'occasion de découvrir le monde économique et professionnel, de se confronter aux réalités concrètes du travail et de préciser son projet d'orientation.

Ministère de l'éducation nationale

Le plus difficile pour les collégiens est souvent de trouver le stage. Cassandra, 15 ans, voudrait, plus tard, s'occuper de jeunes enfants. Ismaïl, 14 ans, aimerait être électricien ou architecte. Pour le moment élèves à Max-Jacob, ils pensent d'abord passer en classe de seconde l'année prochaine.

 

Malgré  des courriers " un peu partout ", ils n'arrivaient pas à trouver d'entreprises qui les acceptent pour leur stage obligatoire. Finalement la direction du collège a sollicité ses partenaires, acteurs du quartier. Parmi lesquels, la MSP, la maison des services publics, avec le centre social de Kermoysan, la mairie annexe de Penhars, le PIMMS...

 

Pour Cassandra et Ismaïl, ce sera le centre social. A deux pas du collège et de chez eux. Dans un bâtiment dans lequel ils n'étaient jamais entrés. Trois jours de stage et " c'était génial ! ", disent-ils. Non seulement ils ont découvert des métiers mais ils ont appris beaucoup de choses sur le fonctionnement de la Ville, le conseil municipal, les services, le contrat de ville, la rénovation urbaine à Penhars, la cohésion sociale.

 

A la MPT de Penhars, ils ont pu assister à une réunion préparatoire du prochain festival La Rue est vers l'Art avec plus d'une dizaine d'associations. Pour finir leur stage, aujourd'hui, ils ont participé à une animation du centre social sur les pôles avant une visite à Océanopolis à la fin du mois.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article