Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Classes bloquées ce matin, grève demain à l'école Paul-Langevin à Kermoysan et poste toujours supprimé

Après l'annonce brutale de la suppression d'un poste au groupe scolaire Paul-Langevin à Penhars au lendemain de la rentrée, les parents restent mobilisés. Ce soir, l'inspection académique a refusé de revenir sur sa décision.

 

La suppression d'un poste d'enseignant entraîne la fermeture d'une classe dans cette école REP de Kermoysan.Concrètement, cela veut dire que la classe de CP (19 élèves), une classe " primordiale " dans la construction d'un enfant, est maintenant coupée en deux. Une partie des élèves va travailler avec un groupe de grande section maternelle et l'autre partie avec des élèves de CE1. Les deux nouvelles classes auront 23 élèves.

 

Ce n'est pas le meilleur moyen pour donner toutes leurs chances à ces enfants du quartier prioritaire de Kermoysan. Pourtant, si le quartier est classé " prioritaire " c'est parce que beaucoup familles cumulent des difficultés de tous genres. Pour l'avenir de leurs enfants, les parents comptent sur l'école.

 

... peu de soutiens

Aujourd'hui, après cette décision, ils ont montré leur colère. Ils ont bloqué ce matin l'accès aux classes, brandissant leur banderole avec les petits dans la cour. Un seul élu était là pour les soutenir, Piero Rainero, conseiller municipal de l'opposition (PC). Et Yvonne Rainero.

 

Dans l'après-midi, les cours ont eu lieu. Dans la disposition d'avant la fermeture du poste parce que personne n'était prévu pour aménager les nouvelles classes. Pendant ce temps, une délégation de cinq parents a été reçue en mairie de Quimper, adjoint chargé de l'éducation et de la langue bretonne. Sans prendre position sur la décision de l'éducation nationale, il a accepté de conserver le poste d'ATSEM que le groupe GS devait perdre à cause de l'ajout des CP. Juste pour une année, exceptionnellement, et parce que Langevin est en REP !

 

Trois postes spécialisés pour le réseau

A 16h, deux représentantes de l'association des parents d'élèves ont été reçues par deux inspecteurs académiques. La suppression du poste à Paul-Langevin est maintenue. Mais pour le quartier [qui a quatre écoles primaires en REP, plus le collège], il y aurait un poste d'UPEAA (unité pédagogique pour les élèves allophones arrivants (qui ne parlent pas français) un poste à temps plein dans le cadre de " plus de maîtres que de classes "et un maître E. (aide spécialisée). Ils seraient, promet l'inspection, " spécifiquement sur Paul-Langevin ".

 

Après ces rencontres, l'APE doit se réunir pour décider de la suite à donner à leur mobilisation contre la fermeture d'une classe. Demain, cinq classes seront fermées pour cause de grève (les familles ont été averties).

  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article