Autour du monde

Météo

Publié par Penhars Infos

Cinq caméras au centre ville (gare, halles, médiathèque des Ursulines ...)

Cinq caméras au centre ville (gare, halles, médiathèque des Ursulines ...)

A moyen terme, la Ville va installer une vingtaine de caméras à Quimper dont cinq en mars 2018 au centre ville : la gare, les halles et la médiathèque des Ursulines.

 

A plus long terme, il y en aura sur une vingtaine de sites définis après l'étude actuellement menée en lien étroit avec la police.  Des caméras d'enregistrement. Sauf événement exceptionnel, il n'y aura pas de personnel en poste permanent. " Ce sera du matériel de qualité " a précisé Ludovic Jolivet, le maire qui, avec Valérie Postic, adjointe chargée de la sécurité publique  et en présence de présence de Nelly Jauneau-Poirier, directrice départementale de la sécurité départementale, a présenté hier le " plan complet pour optimiser [la] politique de tranquillité et de sécurité publique en renforçant ses moyens et en mobilisant les citoyens ".

 

Des renforts en personnel

Pour la période estivale, la Ville reconduit son contrat avec la société Securit 29 qui, du 3 juillet au 26 août missionnera deux agents pour la médiation et la surveillance du domaine public, du lundi au samedi et de 12h à 20h30, en VTT.

 

Pour répondre à la demande d'habitants " exposés au quotidien à une certaine forme d'insécurité : incivilités, dégradations, conflits d'usage des espaces publics entre différentes catégories de population, " déjections canines non ramassées,  la Ville est en cours de recrutement de deux " agents municipaux de tranquillité publique ". Qui pourront verbaliser.

 

La participation citoyenne

Toujours dans l'objectif de tranquillité publique, la Ville fait appel aux " citoyens concernés par la vie de leur commune et qui ressentent le besoin de s'engager au service des autres ".

 

D'abord pour la mise en place du dispositif " les voisins solidaires " signé le 22 mars dernier. " Un réseau d'habitants référents qui alertent les forces de police de tout événement suspect ou de nature à troubler la sécurité des biens et/ou des personnes "."Une formation est dispensée aux volontaires afin de les familiariser avec les comportements adéquats ".

 

Et la création de " La réserve communale de sécurité civile ". Un outil de mobilisation civique, placé sous l'autorité du maire, " qui permet à des citoyens bénévoles d'apporter leur concours et leur assistance aux services de la commune soit sur les manifestations se tenant sur la voie publique, soit en situation de crise ".

Commenter cet article

Nicole P 04/07/2017 16:04

Je ne suis pas une forcenée de la vidéo surveillance mais quand je vois se que subisse certains commerçants je pense que ce ne serait pas une mauvaise chose à Penhars. Mais si j'ai bien compris ce n'est pas la priorité. Number one le centre ville