Autour du monde

Météo

Publié par Penhars Infos

Marie-Christine Coustans, présidente de l'OPAC et Ludovic Jolivet, maire de Quimper, président de Quimper Bretagne Occidentale

Marie-Christine Coustans, présidente de l'OPAC et Ludovic Jolivet, maire de Quimper, président de Quimper Bretagne Occidentale

Pour cause de travaux au siège, la cérémonie de présentation des voeux de l'Opac de Quimper Cornouaille aux élus, maires et adjoints et aux partenaires s'est déroulée, hier soir, au Manoir des Indes.

 

" 2016 a été une année riche pour l'OPAC " s'est réjouie la présidente, Marie-Christine Coustans, annonçant qu'avec la livraison en 2017 de 224 logements locatifs supplémentaires ou accession à la propriété, la barre des 10 000 logements devrait être atteinte.

 

14M€ seront investis sur 2017 pour la rénovation et l'entretien du patrimoine immobilier " financés sur fonds propres, sans augmentation des loyers (pour la deuxième année consécutive). En faisant travailler les entreprises locales.

 

La présidente a souligné le pari fait, il y a plusieurs années par l'OPAC et sa filiale Bretagne Ouest Accession (BOA) de proposer des programmes favorisant la mixité sociale " combinant construction de logements locatifs, logements en location-accession et vente de terrains à bâtir libres de constructeur ".

 

" Un moment inédit, incertain et instable "

Ludovic Jolivet, maire de Quimper, a noté combien l'OPAC était capable de réunir de nombreux maires d'un immense territoire et de faire du boulot. Puis il a ajouté : " nous vivons un moment inédit, incertain et instable " parlant du manque d'argent public et du " désengagement de l'Etat "." On doit remettre à jour l'ensemble de nos politiques publiques ... il faut réfléchir ". Il a conclu en renouvelant sa confiance en l'OPAC.

Le parc immobilier de l'OPAC de Quimper Cornouaille devrait atteindre le cap des 10 000 logements en 2017
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philig 27/01/2017 09:02

bonjour,

je pense que le maire pourrait commencer a changer de disque.
il ne réfléchit plus mais rogne déjà sur les dépenses de fonctionnement ; pas de remplacements du personnel, réduction de l'entretien des bâtiments, augmentation des impôts via la communauté de communes, etc.

bon pas sur la location de la voiture de fonction par contre.
dire que l'on economise 18 millions sur le fonctionnement et ne pas montrer l'exemple c'est dommage.

surtout quand on va réunir l'ensemble des acteurs du teritoire pour "reflechir" ( en langage politique cela veut dire on va diminuer vos subventions c'est acté mais on vous reunit pour faire joli)