Autour du monde

Météo

Publié par Penhars Infos

" 500 logements par an à Quimper à partir de 2017 "
Elisa Quinio, Guillaume Menguy, Valérie Lecerf-Livet, Yves Baron

Elisa Quinio, Guillaume Menguy, Valérie Lecerf-Livet, Yves Baron

70 personnes ont participé hier soir à la MPT de Penhars à la présentation par Guillaume Menguy, adjoint chargé de l'urbanisme et Élisa Quinio des services techniques, d'une synthèse du futur plan local d'urbanisme (PLU) qui remplacera en 2017 le plan d'occupation des sol (POS).

 

" Le plan est abouti mais pas définitif " a précisé d'entrée l'adjoint chargé de l'urbanisme. Il faut d'abord qu'il soit voté au cours d'un conseil municipal extraordinaire en mai.Ce n'est qu'à ce moment que nous, les Quimpérois, on pourra prendre connaissance de ce " document juridique " qui règlera pendant les 15 prochaines années toute évolution dans la ville. Sur les terrains, sur les constructions, sur les rénovations et le patrimoine .... " ça permet à une municipalité d'imposer sa marque " a déclaré Guillaume Menguy.

 

Après le vote par le conseil municipal, la Ville va consulter l'ensemble des partenaires publics. Une enquête publique sera ouverte en septembre 2016. Et là, chacun d'entre nous pourra donner son avis sur ce plan local d'urbanisme et faire connaître ses propositions. " J'attends les retours " a dit l'adjoint.

 

" Un projet de ville " sur 15 ans donc et qui s'appuie sur 4 axes : habitat et cadre de vie, développement économique et grands équipements, environnement et ressources nature, mobilité et secteurs de développement.

 

Au cours de cette réunion, c'est surtout le plan habitat qui a été exposé. " Il manquait d'offres de logements sur Quimper " à la fin de la mandature de l'équipe municipale précédente. Le PLU envisage la construction de 7000 logements supplémentaires. 50% en extension urbaine et 50% en renouvellement urbain.

 

Les nouveaux secteurs de construction

Pour chaque opération il est prévu 20% de logements sociaux. Voici les secteurs et le nombre de logements possibles.
Keryen (300). Coat-Ligavan(210). Kervalguen (340). Rozarguer (150). Kernoter (60). Moulin des Landes II (140). Ty-Bos (630). Kersaliou (100). Linéostic II (330). Kervilou (350). Hippodrome (800). A plus long terme : Kervoalic (?).  De 10 à 80 logements/ha, pour un total de 160 ha.

Les secteurs économiques

Hippodrome/la gare. Kerjaouen/Kerdroniou (35 ha). Kerlic (22 ha pour un pôle santé). A long terme : Coat Ollier/Ty-Ru.

 

Questions/réponses avec la salle

A la suite de cet exposé, les questions de la salle ont été nombreuses. Du propriétaire non constructible, seul entre deux zones urbanisées ou à urbaniser, au permis de construire de la mosquée turque ou sur  la "nécessité " d'avoir plus de logements sur Quimper alors qu'il en reste beaucoup qui sont vacants. Mais ce sont les difficultés de circulation qui ont suscités les échanges les plus vifs en particulier avec des habitants du Corniguel où les sorties aux heures de pointe sont difficiles. Et qui craignent l'engorgement avec la construction future  de 150 logements.

Commenter cet article