Autour du monde

Météo

Publié par Penhars Infos

En mezzanine, les bancs publics. En pleine face, les lumières du grand lustre

En mezzanine, les bancs publics. En pleine face, les lumières du grand lustre

" Engagez-vous " qu'ils disaient, " Soyez citoyens actif ". Mon derrière, oui !. Mes fesses se souviendront longtemps de ma curiosité sur la res publica !

 

J'ai suivi, et ce matin, et cet après-midi, la séance plénière du conseil départemental. Sur les bancs publics, bancs publics. Dur, dur ! Mais j'ai enfin compris ce qu'est un élu : c'est celui qui a un siège. En cuir. Noir. Adaptable, mobile, parfois éjectable. Mais bien plus confortable que les banquettes de bois de la tribune réservée au public.

 

Au début de la séance, j'ai pensé au terrain de foot d'un club de division 2. Quelques heures plus tard, alors qu'ils se lançaient des piques sur la lenteur de nos liaisons ferroviaires TGV, je me suis rappelé les lattes des sièges en bois des wagons 3e classe du réseau breton, le train de Carhaix à Rosporden, par exemple, celui qui s'arrêtait à Kerbiquet !

 

Rue de la soif

Un élu, c'est celui qui a sa carafe d'eau et un verre. Y'en a qui boivent beaucoup. Et d'autres qui sortent pour un café ou thé, et crêpes dentelles ou galettes bretonnes. Et ben, dans la tribune, là-haut, il fait chaud aussi. A force de vous voir boire, boire, boire, on a soif aussi.

 

Je ne voudrais pas obérer mon département mais si les élus veulent qu'on suive leurs travaux il faudrait améliorer les conditions d'accueil. Ceci dit, j'ai trouvé très intéressants les débats de la session.

Mon siège

Mon siège

Commenter cet article