Autour du monde

Météo

Publié par Penhars Infos

Devant la statue de La Tour d'Auvergne à Quimper, Marcel Birzin et Denise Boyard, Gwénaëlle Gouzien, conseillère municipale déléguée au patrimoine et aux métiers d'arts, Yves Gentric, conseiller municipal délégué à la gestion des espaces publics et des droits de place, et madame

Devant la statue de La Tour d'Auvergne à Quimper, Marcel Birzin et Denise Boyard, Gwénaëlle Gouzien, conseillère municipale déléguée au patrimoine et aux métiers d'arts, Yves Gentric, conseiller municipal délégué à la gestion des espaces publics et des droits de place, et madame

Depuis la mi-juillet, en réponse à la demande d'un couple de Quimpérois, la municipalité a fait placer une nouvelle plaque signalétique sur le socle de la statue en haut de la place de La Tour d'Auvergne.

 

La statue, bien sûr, est celle du capitaine Théophile-Malo Corret De La Tour D'Auvergne, le Premier Grenadier de France par édit de Bonaparte en 1800. Peu de Quimpérois le savaient car la statue est tombée de son piédestal il y a plusieurs années et l'ancienne plaque brisée, à cause d'une mauvaise manœuvre d'un automobiliste. La statue, œuvre de Marcel Robert, a été restaurée en 2013. Mais sans plaque et donc anonyme !

 

Marcel Birzin, médaillé militaire, décoré de l’Ordre du Mérite et sa femme, Denise Boyard, s'en sont inquiétés auprès d' Yves Gentric, conseiller municipal qui a fait suivre leur demande. Une nouvelle plaque a été gravée.

 

Si La Tour D'Auvergne est né à Carhaix en 1743 (ou à Saint-Hernin), il a fait ses études au collège des Jésuites à Quimper. Il fut un militaire courageux et écrivain celtisant. Il a été tué au cours de la bataille de Neubourg à Oberhausen le 9 messidor de l'an 8 (27 juin 1800).

 

Une première statue fondue par l'occupant

100 ans après sa mort, les dons de 12500 souscripteurs permirent de lui ériger une première statue au milieu de la Place Neuve à Quimper. Monument en bronze réalisé par Hector Lemaire. Son inauguration a eu lieu le 11 octobre 1908 en grandes pompes (voir la photo collection Villard).

 

Au cours de la seconde guerre mondiale, les Allemands ont fondu la statue. Et c'est l'état qui, en 1946, a offert à la Ville la statue en granit du Carhaisien La Tour D'Auvergne que tout la monde, maintenant, pourra reconnaître.

 

Il y a aussi une statue de La Tour D'Auvergne à Carhaix, place du Champ de Bataille, et une stèle à Oberhausen (Allemagne).

L'inauguration de la première statue de La Tour D'Auvergne à Quimper le 11 octobre 1908

L'inauguration de la première statue de La Tour D'Auvergne à Quimper le 11 octobre 1908

Les Quimpérois reconnaîtront à nouveau La Tour D'Auvergne

Commenter cet article

Marguerite Nédélec 01/09/2015 08:43

Merci pour ce reportage historique, et pour la carte postale représentant la 1ère statue